Un petit "clic !" sur les images relance l'affichage aléatoire.

… Je me souviens encore de tes rondeurs protectrices, de ta voix qui raconte des histoires d'automne en Rhénanie, de ce délicieux assoupissement qui me gagne, et de ta main qui m'accompagne jusque dans mon sommeil. J'ai trois ans. Toi, ton corps, ta voix, ton odeur, encore aujourd'hui je vis avec eux. Et tu es de nouveau là… Extrait